Qu’est-ce que je pense de l’UPR?

L’UPR est un parti politique qui reste fidèle à ses valeurs et son programme depuis 11 ans et démi.

L’UPR procède à la distinction fondamentale entre la nation et le patriotisme d’un côté, le nationalisme de l’autre. Reprenant à son compte la fameuse parole de Jaurès qui déclarait que « la patrie est le seul bien de ceux qui n’ont rien », l’UPR insiste sur le fait que la patrie et la nation sont les seules instances où peuvent s’exercer réellement la démocratie et la solidarité entre les générations et les catégories sociales.

Proclamant son amour de la patrie et son rejet de tout nationalisme, l’UPR refuse évidemment tout extrémisme, tout racisme et tout communautarisme, et proclame son attachement à la laïcité et à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies le 10 décembre 1948.

Cette Déclaration, ainsi que l‘article 1er du Pacte des Nations Unies sur les droits civils et politiques du 16 décembre 1966 qui pose comme un principe inaliénable le droit des peuples de disposer d’eux-mêmes, constituent la plus haute justification morale au programme de l’UPR, lequel entend justement rendre aux Français leur droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes, et leur enjoint de refuser toute servitude, qu’elle soit volontaire ou extorquée.

La Démocratie et la souveraineté

La démocratie est le régime dans lequel le peuple (ou la Nation) est souveraine. Le terme « démocratie » a été utilisé dès la fin du XIVème siècle (1370) à propos de l’Antiquité, avant d’être repris dans l’usage moderne à la fin du XVIIIème siècle (1791).

Démocratie est un régime politique dans lequel la souveraineté est attribuée au peuple, qu’il exerce lui même ou par ses représentants, et dans lequel le citoyen a le Droit de participer à l’exercice du pouvoir et le Droit de contester les conditions d’exercice du pouvoir. Il a le Droit de vote et Droit de contester les conditions d’exercice du pouvoir: Droit d’opposition politique, et Droit de résistance à l’oppression. Résistance à l’oppression possibilité de plus en plus rare en Europe, et qu’on a vu l’an dernier s’exercer dans un certains nombre de pays, le Droit de renverser le pouvoir en place.

Pour le juriste, il y a trois mots clef: le citoyen qui possède un lien juridique avec un régime politique, et qui possède la citoyenneté, c’est un lien juridique qui permet d’exercer des Droits politiques, citoyen est celui qui va pouvoir exercer; la participation, l’opposition… Le principe même de souveraineté de l’État entendu comme la possibilité pour l’Etat de fixer les règles de l’exercice du pouvoir politique pour les citoyens. On a lié citoyenneté et nationalité, alors que d’autres États ont fait le choix de déconnecter ces deux notions. Débat en France d’ouvrir citoyenneté aux étrangers dans municipales. On va décliner en trois temps la démocratie, en s’attachant à notion de démocratie, puis en voyant les systèmes qui permettent d’assurer participation des citoyens, puis allant vers le plus spécifique et le plus technique, nous verrons quelles sont les techniques qui permettent de prendre en compte le vote du citoyen.
source

La France à abandonné sa souveraineté politique et monétaire ainsi notre démocratie, etc. à la Commission Européenne laquelle dicte ses directives via les Grandes Orientations Politique et Économiques (GOPÉ’s) à la France.
La priorité des priorités  est de restaurer la démocratie en France sachent que la démocratie est liée à la souveraineté.

Notre démocratie à été progressivement remplace par la ploutocratie. Nous vivons dans un système ploutocratique que le grands médias nous « vendent » comme démocratique.

Nos hommes politiques n’ont plus leur mot à dire concernant les grandes décisions!

Leur pouvoir à été cédé à la Commission européenne qui place les intérêts privées, de l’oligarchie, celles des banques et des multinationales, haut dessus de l’intérêt général.

Viviane Reding – 75% à 80% des lois émanent de la Union Européenne (Commission Européenne)

Pour 2019 il n’y qu’un seul parti politique qui se présenté à l’élection européenne et qui s’engage par écrit pour la sortie de :
1. l’Union Européenne
2. la sortie de l’Euro
3. la sortie de l’OTAN
et ce parti politique c’est l’UPR
.
Ces 3 points sont des engagements ferme, confirme dans la profession de foi, par écrit :
https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2017/04/Profession-de-foi-Asselineau.pdf

Et pourquoi pas Mélenchon ?

Trouble Fait Présidentielle 2017 : Mélenchon ne veut pas sortir de l’UE !
[Analyse de programme]

Europe : Mélenchon abandonne le Frexit à la droite

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/europe-melenchon-abandonne-le-207556

Et les patriotes?

Surtout ne confondez par l’original et la copie (Philippot) !!!
Vouloir créer un parti politique qui a les mêmes objectifs que l’UPR pour rassembler les voix « patriotes » est un non sens, puisque de fait, il les divises encore plus…
Il y a là sans aucun doute un opportunisme de sa part, comme il en avait avec le FN.

Que fera une « France souveraine » face aux attaques contre sa monnaie, aux sanctions économiques ou à la corruption des lobbys en interne ? »

François Asselineau dénonce la corruption qui gangrène la construction de l’Union européenne.

.
Corruption, conflits d’intérêts, faux et usages de faux, détournements de fonds ===== ÇA PUE UN PEU PARTOUT !
https://www.upr.fr/actualite/france/corruption-conflits-dinterets-faux-et-usages-de-faux-detournements-de-fonds-ca-pue-un-peu-partout/
.
Pour luter contre la corruption il faut commencer par donner l’exemple, et c’est que fait l’UPR :
.
François Asselineau le président de l’UPR écrit :
Depuis plus de 11 ans que j’ai créé l’UPR, j’ai la fierté d’affirmer que notre mouvement n’est pas seulement fiable et honnête intellectuellement et politiquement ; l’UPR est également fiable et honnête financièrement.
Nos seules et uniques ressources – qui sont soigneusement vérifiées tout au long de l’année par notre expert comptable, puis par deux cabinets de commissariat aux comptes distincts, puis par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) – ne proviennent que des adhésions, cotisations annuelles et dons de nos adhérents et sympathisants personnes physiques, ainsi que du bénéfice que nous retirons des produits de la vente de notre boutique UPR, conformément à la loi.

 

Si nous sortions de l’euro, notre nouveau franc ne serait-il pas attaqué de toutes parts ?

https://www.upr.fr/vos-questions-nos-reponses/l_euro/sortie-de-leuro-attaques-speculatives-franc/
.
La menace d’une « attaque spéculative » contre le franc est bien entendu déjà mise en avant par tous les partisans de l’euro, relayée par tous les partis et les médias installés, pour faire peur aux Français.
.
En fait, nul ne sait exactement ce qu’il adviendra précisément du taux de change euro-franc à très court terme, à court terme, à moyen terme et à long terme. Mais ce qui est sûr c’est que, comme d’habitude, les promesses d’Apocalypse des européistes seront démenties par les faits et que les « fondamentaux » de l’économie française imposeront très vite une juste appréciation de la valeur de sa monnaie nationale sur les marchés mondiaux. Les fantasmes de mesures de rétorsion concertées ne tiennent jamais sur une longue période. Plus que jamais, ne cédons pas aux stratégies d’intimidation des européistes, leurs armes rhétoriques sont maintenant émoussées et ils sont à court de munitions.
.
Le risque est infiniment plus grave pour la France de rester dans l’euro que d’en sortir. Et d’ailleurs, les Suédois se félicitent tous les jours d’avoir refusé de céder au matraquage de la propagande.

A quoi ressemblerait la France de François Asselineau ?

Le candidat de l’UPR, qui a obtenu ses 500 parrainages à la surprise générale, fait de la sortie de l’Union européenne sa priorité.

Concernant la probité des élus, le leader de l’UPR souhaite instaurer « un examen périodique des conflits d’intérêts », et rendre inéligibles à vie les élus reconnus coupables de corruption. Il a aussi dans le viseur le Conseil constitutionnel, dont il veut exclure les anciens présidents pour le transformer en un collège de 16 magistrats, élus pour douze ans par les parlementaires.
https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/a-quoi-ressemblerait-la-france-de-francoisasselineau_2098509.html