Page crée le : 15 mars 2014 à 23:00 -- dernière modification le : 30 décembre 2015 à 18:03

Une Europe qui ne respecte pas ses propres règles.

Pour renter dans le club de l’Europe, un club pas vraiment select comme nous allons voire plus loin,  les nouveaux pays adhérents doivent remplir certains conditions, enfin en théorie.

Voyons quels sont les conditions principales.

Les pays doivent respecter 4 critères des convergences économiques dit les critères de Maastricht.

Les quatre critère de convergence économique à respecter pour l’admission dans la zone euro sont:

1.  de déficit budgétaire doit être inférieur à 3 %
2.  la dette publique doit être inférieure à 60% du PIB,
3.  l’inflation ne doit pas dépasser de plus de 1,5% la moyenne des trois meilleurs taux des pays de l’Union, dits pays de référence pour l’année considérée.
4.  le taux d’intérêts à long terme ne doit pas dépasser de plus de 2% la moyenne des taux des trois pays de l’Union ayant les meilleurs taux d’inflation (pays de référence de l’année considérée).
source

Aujourd’hui ses critères de convergence ne sont plus respecté par la grande majorité de 28 pays de l’UE!

Est-que la Grèce respectait les critères des convergences lors de son entrée dans la la zone Euro?

En 1999 la dette publique de la Grèce été de 105% mais le déficit été que de 1,8%. La Grèce ne remplissait ainsi pas les conditions pour sa rentrée en Europe. Des iregularitées dans le comptes Grèques ont été caché par Goldman et Sachs …

Un nouveau scandale pour Goldman Sachs en 2010?
Après avoir été accusée de la faillite de l’assureur AIG, la banque américaine est montrée du doigt par la presse américaine qui lui reproche d’avoir joué un rôle majeur dans la crise que connaît la Grèce au sujet de sa dette. Sur la base de témoignages de banquiers anonymes, l’article révèle que Goldman Sachs aurait, avec l’appui d’autres banques de Wall Street comme JP Morgan Chase, développé des outils permettant à la Grèce d’emprunter tout en dissimulant l’ampleur de sa dette pendant plusieurs années.
source

Les faits remonteraient à 2001. A cette époque, la Grèce faisait son entrée dans la zone euro. Pour s’aligner sur les traités en vigueur en matière de déficit, le pays choisit d’emprunter des milliards «et de continuer à vivre au dessus de ses moyens plutôt que de réduire ses dépenses ou d’augmenter ses impôts», écrit le journal. Goldman Sachs aurait contribué au stratagème …
source

Cet outil, tout à fait légal, à permis à la Grèce d’emprunter sans faire apparaître les montants dans les statistiques officielles. Au passage, Goldman Sachs empochait 300 millions de dollars de commission. L’affaire se serait reproduite en 2002. Et ces mêmes outils auraient été utilisés par d’autres pays d’Europe du Sud comme l’Italie, l’Espagne ou le Portugal.
source

La construction Européenne est base sur un long fleuve irrégularités accompagne par des banques américaines qui ont profité en connaissance de cause de la faiblesse des états et de la construction Européenne.

Bien informé sur l’état financier de la Grèce et ceci de le début de l’entrée de la Grèce en Europe Goldman & Sachs spéculera quelques années plus tard sur sur la faillite de Grèce empochent ainsi des nouveau bénéfices.

L’Europe été construite sur du sable mouvant et une construction sur du sable mouvent ne dure pas long temps. Plus tôt la France quittera l’Europe, moindre seront les dégâts.

Joseph Stiglitz, un grand économiste américain, prix Nobel, à dit: »Les pays qui sortiront le premiers de l’Euro seront ceux qui ce sortiront le mieux »

Les faiblesses de la construction européenne sont exploité par d’autres pays, en particulier les États-Unis et la Chine puis ceux qui payent le prix fort sont les travailleurs et les classes moyennes en Europe voire les exclus du système.

Une faiblesse essentielle est  la constitution européenne elle même qui ouvre l’Europe au marché mondial sans outils de protection pour s’opposer aux dumpings salariales tout en favorisant les délocalisations. Les chiffres du chômage et de la pauvreté explosent en Europe, due à une crise volontairement maintenue par l’oligarchie.

La France compte désormais 9 millions de chômeurs, hors avec une comptabilité  »masquante » le gouvernement cache cette réalité aux français!

Cette crise qui dure depuis 2008 est une crise qui touche les travailleurs et la classe moyenne, mais pas pour les ultra-riches.

Les milliardaires sont plus nombreux et plus riches en 2014

Selon Forbes, le monde compte un nombre record de milliardaires qui sont désormais 1 645, en hausse de 15,3% sur un an, un record absolu depuis la création de ce classement il y a 27 ans.

Le fait que les hommes politiques ont accepté ses conditions de la constitution européenne représente une grande trahison envers le devoir qu’ils devront avoir envers les citoyens.

Un autre exemple:

1. Lorsque la BCE a signé l’accord dans la nuit du 7 Février 2013 avec l’Irlande, elle a transgressé l’article 123 , puisqu’elle a accepté en direct de la part de l’État Irlandais , une obligation à maturité de 40 ans .

L’article 123-1 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne indique : « Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, (…) d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. »

L’article 123-1 interdit donc « l’acquisition directe » de titres publics par la BCE. Mais cet article ne dit aucun mot sur l’achat de titres sur les marchés secondaires, et la BCE peut s’en trouver confortée. Il est cependant clair que l’esprit du traité est d’interdire que la BCE aide de quelque façon les États, ceux-ci devant rester soumis à la discipline des marchés. Sur le fond, donc, la Cour de Karlsruhe a raison. Les traités européens ne sont pas si inscrits dans le marbre que cela, ils sont interprétables à souhait quand cela arrange les gouvernements… Premier paradoxe donc, pour sauver la construction néolibérale de l’Europe, la BCE a été obligée de transgresser l’esprit des traités qui l’organisent.

2. Le traité européen « est un viol politique »

3 . « Le Viol d’Europe » – L’économiste Robert Salais revisite 60 ans de construction européenne et les échecs successifs qui ont réduit l’Europe à une simple pièce d’un ordre mondial néolibéral

Et c’est pas seulement la constitution européenne qui est viole sans cesse …

4. « La Constitution française est formellement violée tous les jours si vous lisez ce que sont, en principe, les pouvoirs du président et ceux du gouvernement », déclarait ainsi Jean-Claude Casanova, intellectuel proche du MoDem et directeur de la revue Commentaire, lors d’un débat organisé par le Monde en décembre dernier.

5. Sans y oublier le viol de l’article 5 de la constitution française :

« Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.

Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités. »

L’indépendance nationale donc la souveraineté nous l’avons plus car la France à abandonnée des nombreuses pouvoir aux institutions européennes.