Page crée le : 27 mars 2014 à 14:56 -- dernière modification le : 19 octobre 2014 à 9:17

EuroGendFor : a quoi sert l’armée secrète européenne?

Il existe en Europe une armée privée dont la fonction est de servir les objectifs de de la Commission européenne. Elle se nomme EuroGendFor  ( European Gendarmerie Force – EGF )  en français cela signifié  »Force de gendarmerie européenne » ou (FGE). Cette armée secrète ou unité d’intervention spéciale est composée de 3000 hommes et est basée à Vicence au nord de l’Italie.

La nouvelle milice paramilitaire privée européenne s’est mise en place dans le plus grand secret dont le but est de n’alerter sous aucun prétexte la population européene.

Les compétences de cette unité sont pratiquement illimitées. Elle doit, en coopération étroite avec les militaires européens, garantir la « sécurité en territoires de crise européens ».
Et comme vous avez pu vous apercevoir elle consiste surtout à réprimer les rebellions les plus légitimes, notamment les révoltes à venir contre l’austérité et qui sait peut -être aussi contre les révoltes des opposants au futur grand marché transatlantique…

Si une intervention à l’intérieur d’un pays « ami », membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immu­nité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné. En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les ser­vices secrets et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée ( !). En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat.
source

L’Europe c’est la paix … j’ai du mal à le croire … si non à quoi servirait-il ce genre d’armée privé et quasiment inconnue de la population européenne? !!!

Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens. A l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires.
source

C’est l’ancienne ministre de la Défense française, Michèle Alliot-Marie, qui est à l’origine de ce regroupement EuroGendFor dont le siège est à Vicenza, en Italie.

Un passage sur un site web allemand à attire mon attention:

 » Die Gründung der EGF außerhalb des EU-Rechtsrahmens erfolgte unter anderem als Schachzug, um auf juristische und ethische Bedenken anderer EU-Staaten ohne Gendarmerien keine Rücksicht nehmen zu müssen. Weil die EGF kein Organ der Europäischen Union ist, kann deren Parlament nicht eingreifen.  »

Traduction:

« La création de la EGF (EuroGendFor) à l’extérieur du cadre juridique Européen à été un stratagème pour contourner des doutes juridiques et éthiques des autres états de l’Union européenne  n’ayant pas de forces de gendarmeries, sans  devoir en tenir compte des ses pays réticentes. Faute de quoi l’EGF n’est pas un organe de l’Union Européenne le parlement européen ne peut pas intervenir. »

En clair cela veut dire qu’il y à une majorité des pays européens qui se sont opposé à ce genre d’armée privée au service de l’oligarchie pouvant transgresser nos lois!

Qui à dit que l’Europe est démocratique ?

Sortons de l’Europe, est vite !

Programme de Libération Nationale – UPR